LA VIE DE L'ASSOCIATION
Composition du Conseil d'administration
Composition du bureau
Commission de contrôle
Photo de la salle et du public
Rapport moral et d'activités

Conseil d'administration

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE (9 février 2020)

 

1-               Le président de séance ouvre le débat

2-               Rapport d’activité et d’orientation par le Président sortant (mise aux voix)

3-               Rapport financier par le trésorier

4-               Rapport de la Commission de Contrôle ( donner quitus)

5-               Élection du C.A. de 29 membres se composant de :      

-   8 membres fondateurs

-   10 membres actifs

-   11 membres associés

-   la commission de contrôle

 

-   8 membres fondateurs

-  Michel SOBLAHOVSKY             retraité

-   Delphine PIÉTU                         professeur des écoles

-  Paul PIÉTU                                 retraité

-   Michelle GRANGER                   retraitée

-   Michel GEIST                             retraité

-   Alain LOUIS                               retraité

-   Emmanuel JOLY                        professeur des écoles

-   Dominique CÉVOST                  employé Trésor Public

-   10 membres actifs                   

-   Jean-Claude PELLETIER          retraité

-   Jean-Pierre SOBLAHOVSKY  retraité

-   Jacques BERTHIER                   retraité

-   Daniel   GIGOT                           retraité

-   Serge GAUDIAS                         retraité

-   Gillette TESSIER                                   employée Trésor Public

-   Sébastien MARTINEAU            ouvrier CHS George Sand

-   Nicolas LEPAIN                        employé territorial

-   Jean -Jacques DUPART           retraité

-   Philippe TEXIER                        retraité

-   11 membres associés             

-   Julien LIGNIE                            éducateur

-   Jean -Claude FIETTE                retraité

-   Denise DURANTON                  retraitée

-   Gilles GAUTRAT                         employé hospitalier

-   Aurélien GEIST                        animateur                             

-   Christophe GAURIAT                agent hospitalier

-   Patrick AUPETIT                                   employé

-   Benjamin AGEORGES               professeur d'histoire

-   Juliette CÉVOST                                    étudiante

-   Émilie PIÉTU                              cadre territorial

-   Maxime POILE                           ingénieur



-   la commission de contrôle:   Nicole LANCON Michel CHOLLET Bernard VINCENT

-   Présidents d’honneur :   Raymonde PIETU

                                                Michel MARIAT




Retour haut de page
RETOUR ACCUEIL

Bureau du Centre Jean ANDROS 


Présidente d’honneur

 

Président

 

Vice-Présidents

 

Trésorier

 

Trésorier adjoint

 

Secrétaire

Secrétaire adjointe

Membres du bureau


Commission de contrôle

Retour haut de page
RETOUR ACCUEIL

Assemblée Générale du 9 février 2020

AG 2020


Rapport moral et d'activités 2020


Contexte national

Bilan des séjours 2020

Participations financières

Encadrement des séjours et activités

Travail bénévole effectué

Perspectives d'avenir


Rapport moral et d'activités

Je tiens d'abord à remercier les membres du Conseil d'Administration de l'Œuvre de Vacances de Péronne qui siègent régulièrement et bénévolement le dimanche matin à nos séances quasi mensuelles.

            Merci aux adhérents et à nos donateurs pour leur présence.

            Merci à Sébastien Martineau, secrétaire de l'Union Départementale CGT qui nous accueille dans ses locaux.

            Je remercie également les personnes qui ont répondu à notre invitation :

            - M. Thierry Chatelin Président du Conseil d'Administration de la Caisse d'Allocations Familiales du Cher

            - Mme Marie Christine Baudouin Maire de St Germain du Puy

            - Mme Nicole Lançon  ancienne administratrice CAF au nom de la CGT

            - M Jean-Yves Bellynck Président de la JPA du Cher                    

 

            Je vous fais part des personnes qui se sont excusées:

            -  M Michel Autissier Président du Conseil Départemental du Cher   

            -  Mme Elisabeth Malis Directrice de la CAF du Cher 

            -  M. Nicolas Sansu  Maire de Vierzon

            - M. Pascal Blanc Maire de Bourges représenté par Mme Marcella Michel. maire adjoint aux affaires scolaires et à la famille 

            - M. Patrick Tournant Maire de Foëcy représenté par M. Alain Louis maire adjoint

            - M. Jean Pierre Pacaud Maire de Péronne représenté par Mme Michelle Granger conseillère municipale

            - Mme Cendrine Chéron présidente de la MSA   

            - Mme Sonja Goussard Secrétaire Générale du Secours Populaire de Bourges


 Contexte national         

"Les colonies de vacances sont un formidable levier d'émancipation, de découvertes pour les jeunes et elles continuent à être plébiscitées par les Français. C'est une expérience de découverte d'autres territoires, d'activités et c'est le début de la construction de l'autonomie. On a aujourd'hui des colos axées sur le développement durable, sur l'écologie ; c'est un vrai laboratoire d'innovation."

 

            Ces phrases ne sont pas de moi mais on ne peut qu'être en accord. Elles ont été prononcées par Gabriel Attal, Secrétaire d'Etat à la Jeunesse à l'approche de l'été dernier.

            Mais, quel est le constat qu'il reconnaît d'ailleurs?

            Il y a 9 millions de pauvres en France et de plus en plus de familles monoparentales.

            3 millions d'enfants ne partent pas en vacances chaque année.

            En 2018, 900 000 enfants sont partis en colo. Ils étaient 4 millions à la fin des années 1960.

            Le coût des séjours est un frein pour les familles. Il est en moyenne de 550€ pour 7 jours (à Péronne, ce coût est de 357€ soit 64% moins onéreux).

            Autre constat qu'il se garde bien d'évoquer; la réserve parlementaire représentait environ 50 millions d'euros reversés aux associations actives de leur circonscription. Le  Fonds de Développement de la Vie Associative (FDVA) qui l'a remplacé s'est vu doté de 25 millions. Quelle générosité!

            Alors, que préconise notre Secrétaire d'Etat?

            Je le cite à nouveau:

            "Nous allons rappeler les dispositifs mis en place pour aider aux départs: aides financières de la CAF qui épaule chaque année 65 000 enfants, les chèques vacances, les CCAS, les communes, les Conseils Départementaux, la MSA, le Secours Populaire, la Jeunesse au Plein Air.

            On travaille sur la question de l'accès aux colos pour les enfants de classe moyenne dont les parents sont au SMIC."

            Je constate à cette lecture que l'Etat compte surtout sur les autres et qu'il ne s'engage en rien financièrement. Il a demandé à la députée Pascale Fontenel-Personne de présenter un rapport après (je dis bien après) l'été pour proposer des mesures de soutien aux départs en colos. Elle a relevé plusieurs freins : l'inadaptation du transport en train, les moyens financiers, le manque de structure d'accueil et l'acculturation aux vacances. Enfin, elle a une proposition : c'est la création des Maisons France Service. Ce seront sans doute les mêmes que celles qui se substituent à l'heure actuelle à tous les services publics de proximité supprimés récemment.

            Pour conclure, j'affirme qu'il n'y a que des paroles et on veut nous faire croire qu'on agit.

            J'en veux pour preuve supplémentaire l'absence de réponse du FDVA à notre demande de subvention pour lancer une écolo-colo.

Retour début du rapport moral


Bilan des séjours 2020

Nous avons accueilli 197 enfants en 2019, soit une diminution de 10% par rapport à  2018. Cette baisse est beaucoup plus marquée si on considère les enfants de notre département. Elle est de 17%. Heureusement, nous avons pu compter sur un recrutement en hausse d'enfants d'autres départements, 36 exactement dont 12 de Saône et Loire. Pourtant, nous avons recruté sur un nombre important de communes du Cher (38); c'est le fruit de notre travail de prospection. Il faut cependant relativiser cette baisse, l'année 2018 ayant été la plus fréquentée depuis l'instauration des séjours de courte durée.

            La grosse majorité des enfants (64%) viennent de 4 communes: Vierzon, Saint Germain du Puy, Foëcy qui accordent des aides financières importantes aux familles et de Bourges où le recrutement est en forte diminution mais cela se comprend aisément vu que les familles ne sont pas aidées par la ville.

            La fréquentation des séjours de juillet est toujours supérieure d'environ 20% à celle du mois d'août.

            Le nombre de séjours d'une semaine est en augmentation alors que les autres diminuent. Cependant, nous sommes bien au dessus de la durée moyenne des séjours qui est de 9 jours nationalement et 14 jours à Péronne.

            Comme toujours, nous accueillons de nombreux enfants issus de familles monoparentales. 16 enfants dépendant de l'Aide Sociale à l'Enfance et 7 autres de diverses associations. Tout cela démontre le rôle social de notre œuvre de vacances.

            7 enfants du Centre de Loisirs de Vierzon et leurs 2 animateurs ont passé une semaine au mois d'août.

            Nous avons accueilli en mai et juin l'école de Thénioux, 2 classes de Chalon sur Saône et une de l'Ain en classe verte.

            Je remercie tout particulièrement la ville de Vierzon qui a mis à notre disposition un minibus avec son chauffeur pour convoyer les enfants à la colo lors des transports intermédiaires et la ville de Foëcy pour le prêt de véhicules pour transporter les enfants et les bagages.        

Participations financières 

Le problème financier est la principale raison qui fait que de nombreuses familles renoncent à offrir des vacances à leurs enfants. Malheureusement, le reste à charge des familles ne fait qu'augmenter chaque année. Il était de 10% en 2011 et est maintenant à 40%.

            Sur la même période, les aides des financeurs institutionnels ont diminué de moitié. Celle de la CAF, qui n'est pas négligeable, est passée de 35 à 17%, celle du Conseil Départemental de 18 à 9% et celle des Communes de 19 à 9%. Pour ces dernières, elles se concentrent sur les villes de Vierzon, Saint Germain du Puy et Foëcy avec lesquelles nous avons signé une convention et qui accordent 15€ par jour et par enfant quelque soit le quotient familial.

            Seuls 43% des enfants accueillis ont pu bénéficier d'une aide de la CAF. Cela est dû à la stagnation (3% en 10 ans) du quotient familial maximum. J'appelle donc encore une fois la CAF à faire un effort significatif en ce sens.

            On comprend les difficultés des familles et cela se ressent chaque année avec  de nombreux impayés à ce jour, près de 10%.

            Heureusement, tout comme les années précédentes, la Jeunesse au Plein Air, association complémentaire de l'Ecole Publique, est venue compenser ce manque en accordant près de 80 Bourses-Vacances pour un montant de près de 12 000€ et ce jusqu'à un Quotient Familial de 1200. Comme je l'ai dit l'année dernière, la JPA ne vit que de subventions et de dons et ses ressources diminuent. Les financeurs institutionnels ne doivent pas s'abriter sur cet apport que je qualifie de militant en réduisant leurs aides.

            Je remercie cependant tous les financeurs sans lesquels les centres de vacances ne pourraient exister : la CAF du Cher qui nous aide également par des subventions d'investissement, le Conseil Départemental qui nous a attribué une subvention de 9 000 € en 2019, qui, je l'espère, sera reconduite cette année, la JPA, les trop rares municipalités qui accordent des aides aux familles, les Comités d'Entreprises, le Secours Populaire et diverses associations pour les aides apportées aux familles. Je remercie la ville de Bourges qui nous a accordé une subvention de 1 000€ en 2019 et qui vient de nous accorder 1 500€ pour 2020. Je préférerais cependant que cette aide aille plutôt en direction des familles.

            Enfin, je tiens à remercier Guy Quenet et la compagnie théâtrale du Trèfle à Quatre Feuilles qui a fait une représentation le 2 mars à Vierzon et qui nous a reversé les bénéfices soit 1 200€.

 Retour début du rapport moral

Encadrement des séjours et activités        

Je pourrais pratiquement faire un copier-coller de ce que j'ai dit l'année dernière et les années précédentes.

            Je veux cependant insister sur une particularité de la colo de Péronne, sans doute unique en son genre.

            Depuis sa création, avec Louis et Raymonde Piétu, nous avons pu nous appuyer sur une équipe de direction très stable et fidèle. La plupart était d'anciens colons puis animateurs avant d'intégrer l'équipe de direction. Cela nous permet de respecter nos objectifs pédagogiques sans avoir oublié d'innover et les familles se sentent rassurées quand elles connaissent les personnes à qui elles confient leurs enfants.

            Notre taux d'encadrement se situe toujours bien au dessus des normes préconisées.

            Comme chaque  année, tout le personnel se retrouve  deux journées avant l'arrivée des enfants et permet un accueil matériel et humain de qualité.

 

            Le site internet de la colo s'est toujours montré très réactif : les familles peuvent suivre les activités de leurs enfants au jour le jour et se sentent rassurés. On note près de 10 000 connexions pendant les séjours. Merci à Alain Louis pour le travail important qu'il réalise pendant les séjours et tout au long de l'année. Je vous invite à consulter le site www.colo-peronne.fr pour suivre en détail la vie de la colo, mais aussi l'historique, les travaux bénévoles, les articles de presse, etc, etc...

            L' intégration de la colo  dans la vie du village de Péronne fait partie de notre ADN depuis sa création: participation aux  cérémonies du 14 juillet, à la fête patronale le 20 juillet avec retraite aux flambeaux, lâcher de ballons (sans doute le dernier), feu d'artifice et bal, à la représentation théâtrale de la compagnie « La Tête de Mule » au mois d' août au foyer de Péronne avec son spectacle "Les Singeries de Séraphin".

            Les activités de pleine nature sont toujours privilégiées. Les enfants continuent à profiter de l'environnement exceptionnel des alentours de la colo:

- Azé avec son camping, sa piscine, ses grottes

- Cluny avec son camping, sa piscine et la visite de la ville

- Pont de Vaux avec son centre nautique

- Montrevel avec sa base nautique (baignade, canoë, paddle, bouée surfing) et son camping sous tipi

- Lugny avec l'accrobranche et son dojo

- Blanot avec son gouffre

- Péronne avec son City Stade

- Saint Maurice avec sa pêche à l'étang

- Rocher de Solutré avec escalade et ateliers découvertes

- Camping à Uchizy en bord de  Saône avec baignade, bivouac, descente en canoë,  observation des oiseaux et sortie nocturne à la rencontre des castors

- découverte de l'étang de Fleurville, de la faune, de la flore et des jardins pédagogiques avec Marc Borel, intervenant nature depuis plusieurs années  qui a fait également découvrir la biodiversité du "Petit Ruisseau", fait visiter une zone humide et initié les enfants à l'ornithologie.

            Cette collaboration va se poursuivre dans le cadre de notre projet écolo-colo pour aménager le site du "Moulin" en y associant les enfants. Acquis en 1987, le site du "Moulin Chevrault" traversé par le "Petit Ruisseau", situé à environ 1 km de la colo, est un lieu privilégié par les enfants. Nous y avons installé de nombreux jeux en bois, des toilettes sèches, un camping permanent. C'est l'endroit idéal pour l'apprentissage du vélo pour les plus petits, l'organisation de grands jeux où toutes les équipes sont réunies et partager un barbecue.           

            En plus des activités traditionnelles (vélo, jeux, pique-nique, camping, ventre-glisse, ping-pong, baby-foot, piscine), les enfants sont réunis quelque soit leur âge , au moulin,  dans la colline ou dans le parc de la colo pour des journées exceptionnelles qui permettent de créer ce climat familial qui va si bien à la colo;

- ateliers cirque, danse, acrosport avec représentation finale

- jeux de société, ateliers bois et poterie

- grands jeux inter équipes

- gymkhana et barbecue

- jeu de l'oie géant

- kermesse

            - soirée buffet et cabaret.

            Enfin, bénévolement, Nathalie Bardel est venue organiser une activité court-métrage la dernière semaine d'août avec projection des films lors de la soirée cabaret. Delphine Bournay, ancienne colonne, auteure et illustratrice de livres jeunesse a préparé avec les enfants les menus de la dernière semaine d'août sous forme de dessins. Merci à elles.

            Plusieurs membres du CA se sont rendus à la colo pendant les séjours, notamment pour encadrer le convoyage des enfants. Le maire de Péronne (Jean Pierre Pacaud) nous a rendu visite et l'Agence Régionale de Santé est venue contrôler le bon état de la piscine.

            Comme chaque année, des anciens viennent nous rendre visite et prêtent main-forte pour une multitude de petits travaux et d'aide aux activités. Un grand merci à eux.

            Je terminai ce chapitre en lisant la conclusion du rapport de la Jeunesse et des Sports, inspection qui s'est produite le dernier jour :

            "Le centre Jean Andros organise des séjours de vacances depuis 1954. L'équipe qui gère le centre a pour vocation de donner à chaque enfant des moyens de passer des vacances dans de bonnes conditions, au meilleur coût possible, grâce à l'engagement militant de l'équipe et une gestion rigoureuse (la quasi totalité des travaux d'entretien est réalisé par des bénévoles). Les enfants sont accueillis dans un lieu très agréable et la dimension administrative, logistique (lavage du linge, restauration...) et éducative font l'objet d'une grande attention de la part de l'équipe de direction. L'ambiance qui règne sur le centre est sereine et propice pour un temps de vacances des enfants."

 Retour début du rapport moral

 
Travail effectué         

Comme chaque année, je me répète, mais c'est une des particularités essentielles de notre œuvre, le bénévolat demeure notre force, depuis les travaux d'entretien et d'aménagement des locaux à la gestion. Je rappelle à chaque AG que tous les membres du CA comme ceux qui participent aux chantiers sont bénévoles et que seuls les personnels des séjours sont rétribués (quelques uns ont souhaité faire don de leur salaire). Voilà  pourquoi nous pouvons proposer des séjours un tiers moins chers que la moyenne nationale.

            En 2019, notre CA s'est réuni 8 fois, le bureau 6 fois et 13 permanences ont été assurées en mai, juin et juillet à l'UD à Bourges et à l'UL à Vierzon. Comme chaque année, nous n'hésitons pas à nous  déplacer  pour rencontrer nos partenaires et faire connaître la colo. Une vingtaine de personnes a accompagné les enfants lors des transports à la colo. Nous avons organisé 2 réunions post-colo à Bourges et à Vierzon pour faire  le bilan des séjours mais il faut reconnaître que si la satisfaction est générale, on ne déplace pas les foules. Merci à Julien Lignie qui a  réalisé un DVD retraçant les grands moments de la colo.

Nous l'avons offert à chaque famille.

            Au nom de l'œuvre de vacances de Péronne, nous siégeons au Conseil d'Administration de la Jeunesse au Plein Air.

            La partie la plus visible du bénévolat reste les chantiers. 4 importants ont été effectués : à l'Ascension, à la Pentecôte,  pour la préparation de la colo début juillet et pour le rangement à la fin des séjours et 6 plus petits ont eu lieu courant 2019. 65 personnes y ont participé, certaines à plusieurs reprises.

            Je rappellerai d'abord ceux que nous devons faire chaque année et qui sont nécessaires pour la bonne conservation de notre patrimoine et pour l'accueil des enfants dans les meilleures conditions possibles :

-        débroussaillage et nettoyage au moulin

-        tonte du parc et du terrain au moulin

-        nettoyage des locaux

-        mise hors gel des canalisations pour l'hiver et remise en eau au printemps

-        lavage des draps, des couvertures, des duvets

-        tri du linge et du matériel de literie

-        mise en eau de la piscine et hivernage

-        peinture des bancs et tables d'extérieur

-        montage des marabouts, installation de l'électricité basse tension, des lits et casiers après nettoyage

-        et toute une série de menus travaux de réparation, de peinture, de lasure, de maçonnerie, etc, etc...

 

            Travaux  réalisés en 2019 :

-       poursuite de la mise aux normes des installations électriques

-       élagage des arbres

-       installation d'un petit train en bois, don de la famille Piétu que nous remercions

-       pose de portes latérales dans les préfabriqués

-       installation d'une douche et pose de faïence chez Domi

-       peinture des volets du château

-       peinture du mur extérieur de la descente de cave

-       pose de faïence et peinture des sanitaires extérieurs

-       peinture du réfectoire jaune

          -       pose de faïence sur les lavabos extérieurs           

            Il est toujours difficile de chiffrer les économies réalisées grâce à ce bénévolat mais elles se montent assurément à près de 40 000€.

            Comme on ne sait pas tout faire, on fait aussi appel au commerce et aux artisans locaux:

            - pose de gouttières à l'arrière du bâtiment du bas

            - achat d'un marabout

            - achat d'un sèche-linge

            - location d'un minibus pour transporter les enfants lors des nombreux déplacements occasionnés par la multiplicité des activités

           

            Il nous reste 7 500€ à dépenser sur la subvention d'investissement de la CAF de 25 000€ sur 3 ans.

            Le gros chantier consistera à changer la toiture du 1er préfabriqué et refaire l'électricité avec l'aide d'un artisan local.

            On va procéder au carrelage et à la peinture des douches collectives.         

            Nous envisageons la pose d'une porte coupe-feu entre la cuisine et un réfectoire, l'achat d'une nouvelle toile de marabout et de quelques lits, de tentes de camping, la location d'un minibus, l'entretien des murs extérieurs, la peinture des façades du bâtiment qui accueille les grandes filles, et comme d'habitude une multitude de petits travaux d'entretien ou d'embellissement.

            Pour tout cela, nous reconduisons les chantiers et après une année d'absence, les retraités cheminots viendront nous donner un coup de main.

 Retour début du rapport moral

Perspectives d'avenir
         

Notre projet de écolo-colo avec l'aide de Marc Borel continue son petit bonhomme de chemin en associant les enfants à la préservation de l'environnement bien que nous n'ayons aucune nouvelle de notre demande de subvention annuelle au Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA). L'objectif de diminution des déchets se concrétise avec le tri sélectif, l'installation de bacs à compost. Un mini-poulailler a apporté son aide. Nous favorisons les circuits courts en nous approvisionnant en bio aux Jardins de Cocagne de Mâcon et en achetant viande et fromages produits localement.   

 

            Nous poursuivons notre travail pour faire connaître la colo en direction des municipalités, des Maisons des Services Au Public (MSAP), des travailleurs sociaux, des centres de loisirs, des entreprises (nous avons maintenant près de 90 partenaires dans les entreprises du département), des écoles et des départements limitrophes du Cher et de la colo.

                  Le but essentiel de notre oeuvre est d'accueillir des enfants pour qu'ils passent des  vacances les plus agréables possible. Ca, nous savons le faire et je prétends que nous y arrivons plutôt bien en ayant su nous adapter à l'évolution de la société.

            Par contre, nous sommes inquiets vu les possibilités financières des familles. Grâce au bénévolat, nous arrivons à maintenir des tarifs plus qu'attractifs. Mais il faut bien constater la diminution des aides de la CAF, celles du département et des communes qui voient leurs dotations gravement amputées par l'Etat. Les associations caritatives  tirent la sonnette d'alarme devant le nombre croissant de demandes, les CE ne cessent de diminuer et la JPA qui n'est pas éternelle voit ses ressources diminuer.

            Nous ne voulons pas nous diriger vers un centre de vacances qui s'adresserait aux seuls enfants des familles aisées mais c'est un travail de longue haleine.

            Cette année, nous  avons fait imprimer 6 000 dépliants. Vous aussi, je vous invite à  nous aider à un meilleur rayonnement de notre œuvre de vacances. N'hésitez pas à vous servir en nous précisant leur destination pour éviter les doublons.           

            Je veux  remercier tous les adhérents et donateurs de la colo (environ 80) qui nous ont versé près  de 5 000 € en 2019. Les sommes reçues sont déductibles des impôts à hauteur de 66%. Ils recevront un justificatif pour leur déclaration d'impôts en temps utile.

            Ainsi, grâce au travail de prospection réalisé, au bénévolat, aux adhérents et  donateurs, nous pouvons continuer à pérenniser une œuvre qui apporte beaucoup de bonheur à de nombreux enfants.

            Je  remercie une nouvelle fois  la CAF du Cher, le Conseil Départemental du Cher, la JPA , le Secours Populaire, les communes qui aident les familles, la CGT qui nous accueille dans ses locaux pour la confiance qu'elle nous témoigne depuis le début.

            Je terminerai en parlant de notre cher camarade Michel Mariat qui siège depuis plus de 50 ans à notre CA. Il a été très longtemps l'organisateur de nos chantiers, a assuré de nombreuses années des permanences pour les inscriptions à St Florent et a convoyé les voyages à la colo. Ayant quelques difficultés à se déplacer, il nous a demandé de ne plus siéger à notre CA. Je propose qu'il occupe le poste de Président d'Honneur auprès de Raymonde Piétu. Merci Michel pour tout ce que tu as apporté à la colo et tu auras sans doute encore des conseils avisés à nous donner.

            Je souhaite enfin que l'on pense à la relève en donnant un petit coup de jeune. Je serai malgré tout toujours là pour aider.

            Je rappelle que les portes de la colo vous sont toujours ouvertes pendant les séjours et que vous y serez accueillis avec plaisir.

            Les cartes d'adhésion à l'œuvre de vacances de Péronne au prix de 20 € minimum sont à votre disposition. Merci de laisser vos coordonnées.

            Je vous remercie de votre attention.

 

Michel SOBLAHOVSKY

Président de l’œuvre de vacances de Péronne


Retour début du rapport moral

Retour haut de page

 

RETOUR ACCUEIL