LA VIE DE L'ASSOCIATION
Composition du Conseil d'administration
Composition du bureau
Commission de contrôle
Rapport moral et d'activités

Conseil d'administration

DÉROULEMENT DE LA SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE (10 fmars 2019)

  • Élection du C.A. de 29 membres se composant :
    • 8 membres fondateurs
    • 10 membres actifs
    • 11 membres associés
  • La commission de contrôle

8 membres fondateurs                             

  • Michel MARIAT                     
  • Michel SOBLAHOVSKY             
  • Delphine PIÉTU                           
  • Paul PIÉTU                                  
  • Michelle GRANGER                   
  • Michel GEIST                              
  • Alain LOUIS
  • Emmanuel JOLY                              

10 membres actifs

  • Jean-Claude PELLETIER            
  • Jean-Pierre SOBLAHOVSKY    
  • Dominique CEVOST                   
  • Daniel   GIGOT                             
  • Serge GAUDIAS                          
  • Gilette TESSIER                          
  • Sébastien MARTINEAU            
  • Nicolas LEPAIN                          
  • Jean -Jacques DUPART            
  • Philippe TEXIER                          

11 membres associés

  • Julien LIGNIE                              
  • Jean -Claude FIETTE                 
  • Denise DURANTON                   
  • Gilles GAUTRAT                         
  • Aurélien GEIST                                                             
  • Christophe GAURIAT                  
  • Patrick AUPETIT                         
  • Juliette CEVOST                        
  • Benjamin AGEORGES
  • Émilie PIÉTU
  • Maxime POILE             

 

La commission de contrôle
  • Nicole LANÇON
  • Michel CHOLLET    
Président d’honneur :
  • Raymonde PIÉTU



Retour haut de page
RETOUR ACCUEIL

Bureau du Centre Jean ANDROS 


Présidente d’honneur

 

Président

 

Vice-Présidents

 

Trésorier

 

Trésorier adjoint

 

Secrétaire

Secrétaire adjointe

Membres du bureau


Commission de contrôle

Retour haut de page
RETOUR ACCUEIL

Assemblée Générale du 18 février 2018

AG 2019


Rapport moral et d'activités 2019


Contexte national

Bilan des séjours 2019

Participations financières

Encadrement des séjours et activités

Travail bénévole effectué

Perspectives d'avenir


Rapport moral et d'activités

Je tiens d'abord à remercier les membres du Conseil d'Administration de l'Œuvre de Vacances de Péronne qui siègent régulièrement et bénévolement le dimanche matin à nos séances quasi mensuelles, 8 en 2018.

         Merci aux adhérents et à nos donateurs pour leur présence.

         Merci à Sébastien Martineau, secrétaire de l'Union Départementale CGT qui nous accueille dans ses locaux.

         Je remercie également les personnes qui ont répondu à notre invitation :

         - M. Thierry Chatelin Président du Conseil d'Administration de la Caisse d'Allocations Familiales du Cher

         - Mme Marie Christine Baudouin Maire de St Germain du Puy

         - Mme Nicole Lançon  ancienne administratrice CAF au nom de la CGT

         - M Claude Aumard du Conseil d'Administration de la JPA du Cher

                  

 

         Je vous fais part des personnes qui se sont excusées:

         -  M Michel Autissier Président du Conseil Départemental du Cher    

         -  Mme Elisabeth Malis Directrice de la CAF du Cher 

         -  M. Nicolas Sansu  Maire de Vierzon

         - M. Pascal Blanc Maire de Bourges représenté par M. Eric Meseguer maire adjoint, délégué aux Jumelages  

         - M. Patrick Tournant Maire de Foëcy représenté par M. Alain Louis maire adjoint

         - M. Jean Pierre Pacaud Maire de Péronne représenté par Mme Michelle Granger conseillère municipale

         -  Mme Cendrine Chéron Présidente de la Mutuelle Sociale Agricole   

         - Mme Sonja Goussard Secrétaire Générale du Secours Populaire de Bourges

L' année 2018 fut éprouvante pour la colo et surtout pour toute la famille Piétu. Les disparitions de Jean Pierre puis de Françoise et de leur amie Françoise Capet laissent un grand vide. Ils étaient depuis le début les piliers de notre œuvre et énormément de choses, même trop, reposaient sur leurs épaules. Pour y remédier, nous nous sommes efforcés de répartir les taches, d'impliquer le plus possible les membres du CA. Nous sommes sur la bonne voie même s'il nous reste à peaufiner ce travail car trop de responsabilités incombent aujourd'hui à Delphine Piétu que nous remercions chaleureusement pour son investissement.



 Contexte national         

Souffler. Changer d'environnement. Ne rien faire. Croiser de nouveaux visages. Echanger. Prendre le temps. Cette respiration indispensable que constituent les vacances, un adulte sur deux et un enfant sur trois en sont privés en France.

         Un constat alarmant qui s'aggrave d'année en année.

         Nous ne pouvons plus et ne devons plus accepter les inégalités d'accès aux vacances. Il est temps de reconnaître le départ en vacances comme un véritable enjeu social.

         A l'heure où, dans les discours ambiants, certains présentent les conquêtes sociales comme des privilèges, il faut rappeler que les vacances constituent un droit reconnu par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

         Un droit largement bafoué. Une privation qui touche d'abord les ménages modestes.

         Pourtant, les bénéfices économiques, sociaux, psychologiques au départ ne sont plus à démontrer.

         Des propositions ont été mises sur la table pour réaffirmer ce droit malmené: création d'un compte épargne "loisirs-vacances" destiné aux classes moyennes, création d'un site unique regroupant les informations sur les dispositifs d'aides au départ, ouverture d'un fonds national d'aide au départ en faveur des 3 millions d'enfants défavorisés, taxations sur les hôtels de luxe, etc, etc...

         Ces propositions n'ont bien sûr pas été retenues. La baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement aux collectivités locales, importante source de financement pour les œuvres de vacances, se poursuit. Le gouvernement a même envisagé d'instaurer une cotisation sur les prestations des œuvres sociales des CE, taxation rejetée pour le moment.

         Une seule bonne nouvelle dans cet océan de grisaille. La réserve parlementaire a été supprimée et notre député Nadia Essayan nous avait annoncé qu’elle était remplacée par un Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA). Je reconnais avoir affirmé que c'était une façon de noyer le poisson.

         Mais, oh! Surprise ! Grâce au travail de Delphine Piétu et Emilie Piétu, nous avons reçu une subvention de 4 500 € pour 2018. Méa Culpa et merci beaucoup mais cela ne gomme pas tout ce que j'ai dit auparavant.

Retour début du rapport moral


Bilan des séjours 2018

L'année 2018 est la meilleure que nous connaissons depuis que nous avons proposé des séjours de 1, 2 ou 3 semaines en 2015. Nous avons accueilli 219 enfants pour un nombre de journées-vacances de 2973 soit une augmentation de plus de 12% par rapport à 2015 qui était la meilleure année. La fréquentation des séjours de juillet est supérieure de près de 20% à celle du mois d'août.         

         La durée moyenne des séjours est de 13,6 journées et nous sommes toujours bien au dessus de la moyenne nationale qui est de 9 jours. De plus en plus de familles choisissent les séjours de une ou deux semaines.

        

         La raison essentielle de cet état de fait est d'ordre financier. J'en veux pour preuve le constat que nous faisons sur les aides reçues par les familles de la CAF du Cher et son évolution. En 2018, 45% ont reçu une aide et 55% rien reçu.

 

         Même si nous recrutons des enfants sur de plus en plus de communes du département, la grande majorité est d'origine citadine, en particulier de Vierzon et de Bourges. Il nous faut encore faire plus connaître la colo, surtout sur le nord, le sud et l'est du département. Près d'une vingtaine d'enfants viennent d'autres départements que le Cher.

 

         Comme depuis quelques années, on constate un renouvellement important des enfants accueillis, les familles faisant souvent le choix de faire découvrir de nouveaux horizons à leurs enfants.

        

         Grâce aux bourses que la JPA accorde aux familles jusqu'à un quotient familial de 1200, la mixité sociale est au rendez-vous.

 

         De nombreux enfants sont issus de familles monoparentales. Plus d'une dizaine d'enfants dépendant de l'Aide Sociale à l'Enfance et 2 enfants en situation de handicap ont été accueillis. Le rôle social de notre œuvre de vacances n'est plus à démontrer.

 

         Pour être complet, nous avons accueilli  pendant 3 jours en juin une classe verte de Chalon sur Saône.

 

         Je remercie tout particulièrement la ville de Vierzon qui a mis à notre disposition un minibus avec son chauffeur pour convoyer les enfants à la colo lors des transports intermédiaires et la ville de Foëcy pour le prêt de véhicules pour transporter les enfants et les bagages.

        

Participations financières

 

Familles: 38,19%            CAF18: 19,86%       JPA: 14,41%

 

Conseil Départemental: 13,84%          Villes, CCAS : 7,72%

 

Secours Populaire: 2,41%                                     CE: 1,79%   

 

         Derrière ces données brutes, j'ai analysé leurs évolutions depuis 2011 et elles ne font que renforcer ce que j'avais dit l'année dernière.

         En 2011, ce que j'appelle les financeurs institutionnels que sont la CAF, le Département et les Communes finançaient 72% des séjours et en 2018, ce taux est tombé à 40%.

La CAF est passée de 35 à 19%, le Conseil Départemental de 18 à 14% et les Communes de 19 à 8%.

         Pendant ce temps, le reste à charge des familles est passé de 10 à près de 40%.

         Malgré l'appel à la CAF que j'ai lancé l'année passée, le Quotient Familial n'a toujours pas été revalorisé pour 2019. Seulement 45% des enfants accueillis en 2018 ont reçu une aide de la CAF. On comprend les difficultés des familles et cela se ressent de plus en plus nettement avec près de 17% d'impayés à ce jour.

 

         Heureusement, tout comme les années précédentes, la Jeunesse au Plein Air, association complémentaire de l'Ecole Publique, est venue compenser ce manque en accordant une centaine de Bourses-Vacances pour un montant de plus de 18 000€ et ce jusqu'à un Quotient Familial de 1200. Mais la JPA ne vit que de subventions et de dons et ses ressources diminuent. Les financeurs institutionnels ne doivent pas s'abriter sur cet apport que je qualifie de militant en réduisant leurs aides.         

        

         Le SMIC a augmenté de plus de 10% de 2011 à 2019, le Quotient Familial maximum n'a lui augmenté que de 3%. De plus en plus de familles se trouvent ainsi exclues des aides de la CAF et privent leurs enfants de vacances.

Je rappelle que 3 millions d'enfants ne partent pas en vacances et partir, c'est pour l'INSEE, passer 4 jours en dehors de chez soi. J'appelle donc la CAF à faire un effort substantiel pour revaloriser le Quotient Familial maximum.

 

 

         Je remercie cependant tous les financeurs sans lesquels les centres de vacances ne pourraient exister : la CAF du Cher qui nous aide également par des subventions d'investissement, le Conseil Départemental qui nous a attribué une subvention de 9 000 € en 2018 , qui, je l'espère, sera reconduite cette année, la JPA, les trop rares municipalités qui accordent des aides aux familles (j'appelle la ville de Bourges à faire un effort dans ce sens), les Comités d'Entreprises, le Secours Populaire et le Secours Catholique pour les aides apportées aux familles.

 Retour début du rapport moral

Encadrement des séjours et activités        

Peu de changement par rapport aux  années précédentes. Nous avons toujours privilégié le choix d'un fort taux d'encadrement (1 adulte pour 3 enfants et 1 animateur pour 5 enfants) sans conséquences financières notoires grâce à l'implication de nombreux bénévoles (directeurs, économes, cuisinières, factotum).

         Cette présence importante d'adultes s'impose depuis que nous organisons des séjours courts. Elle permet  une bonne intégration des nouveaux arrivants, tant au niveau matériel que pédagogique. 

 

         Comme chaque  année, tout le personnel se retrouve une ou deux journées avant l'arrivée des enfants et permet un accueil matériel et humain de qualité.        

         Le site internet de la colo s'est toujours montré très réactif : les familles pouvaient suivre les activités de leurs enfants au jour le jour et se sentent rassurés. On note près de 10 000 connexions pendant les séjours et on dépasse les 104 000 depuis sa création. Merci à Alain Louis pour le travail important qu'il réalise pendant les séjours et tout au long de l'année. Je vous invite à consulter le site www.colo-peronne.fr pour suivre en détail la vie de la colo, mais aussi l'historique, les travaux bénévoles, les articles de presse, etc, etc...

        

         L' intégration de la colo  dans la vie du village de Péronne fait partie de notre ADN depuis sa création: participation aux  cérémonies du 14 juillet, à la fête patronale le 21 juillet avec retraite aux flambeaux, lâcher de ballons, feu d'artifice et bal, à la représentation théâtrale de la compagnie « La Tête de Mule » le 6 août au foyer de Péronne et à une soirée concert au Festival d'Azé.

 

         A Péronne, nous continuons à privilégier les activités de pleine nature, en nous refusant de rentrer dans une logique de marchandisation et de consommation de loisirs. Cependant, les séjours courts apportent un flux continu d'activités et amènent  souvent à transporter les enfants à l'extérieur de la colo dans des sites et installations devenus très prisés des enfants:      

 

-Azé avec son camping, sa piscine, ses grottes

-Cluny avec son camping, sa piscine et la visite de la ville

-Pont de Vaux avec son centre nautique

-Montrevel avec sa base nautique (baignade, canoë, catamaran, bouée surfing) et son camping sous tipi

-Lugny avec l'accrobranche et son dojo

-Blanot avec son gouffre

-Péronne avec son City Stade

-Saint Maurice avec sa pêche à l'étang

-la Saône pour la baignade, le bivouac, la descente en canoë, le radeau fabrication maison, l'aqua-cheval, l'observation des oiseaux et sortie nocturne à la rencontre des castors

- découverte des dunes de sables, de la faune et de la flore avec Marc Borel comme intervenant.

 

        

         En plus des activités traditionnelles (vélo, jeux au petit ruisseau, pique-nique, camping, ventre-glisse, ping-pong, baby-foot, piscine), les enfants sont réunis quelque soit leur âge au moulin, dans la colline, dans le parc de la colo pour des journées exceptionnelles qui permettent de créer ce climat familial qui va si bien à la colo;

-ateliers cirque, danse, acrosport avec représentation finale

-jeux de société, ateliers bois et poterie

-grands jeux inter équipes

-gymkhana et barbecue

-jeu de l'oie géant

-kermesse

-soirée buffet et cabaret.

 

         Nathalie Bardel de  Vierzon est venue organiser bénévolement une activité "top-motion" la dernière semaine d'août avec projection des films lors de la soirée cabaret. Merci à elle.

 

 

         Plusieurs membres du CA se sont rendus à la colo pendant les séjours, notamment pour encadrer le convoyage des enfants. Les maires de Péronne (Jean Pierre Pacaud), de Vierzon (Nicolas Sansu accompagné d'un adjoint Franck Michou), de Graçay (Jean Pierre Charles) nous ont rendu visite et l'Agence Régionale de Santé est venue contrôler le bon état de la piscine.

 

         Comme chaque année, des anciens viennent nous rendre visite et prêtent main-forte pour une multitude de petits travaux et encadrer les activités des enfants. Un grand merci à eux.

 Retour début du rapport moral

 
Travail bénévole effectué         

Comme toujours, le bénévolat demeure notre force, depuis les travaux d'entretien et d'aménagement des locaux à la gestion de notre œuvre. Je rappelle à chaque AG que tous les membres du CA sont bénévoles et que seuls les personnels des séjours sont rétribués (quelques uns ont souhaité faire don de leur salaire). On comprend pourquoi nous pouvons proposer des séjours un tiers moins chers que la moyenne nationale.

 

         En 2018, notre CA s'est réuni 8 fois et le bureau 7 fois. Pour les inscriptions, 13 permanences ont été assurées à l'UD à Bourges et à l'U L  à Vierzon.  8 membres du CA se sont déplacés  pour rencontrer nos partenaires. 14 personnes ont accompagné les enfants lors des transports à la colo. Nous avons organisé 2 réunions post-colo à Bourges et à Vierzon et nous avons rassemblé 50 personnes pour faire  le bilan des séjours. Toutes les familles et les enfants se sont déclarés ravis des séjours et félicitent l'équipe d'encadrement. Un DVD retraçant les grands moments des séjours a été offert à chaque famille. Merci à Julien Lignie pour la réalisation de ce DVD.

 

         Au nom de l'œuvre de vacances de Péronne, nous siégeons au Conseil d'Administration de la JPA.

 

         La partie la plus visible du bénévolat reste les chantiers. 5 chantiers importants ont été effectués : à l'Ascension, à la Pentecôte, début juin avec les retraités cheminots, pour la préparation de la colo début juillet et pour le rangement à la fin des séjours et 4 petits chantiers mais non moins efficaces ont eu lieu courant 2018. Près de 50 camarades y ont participé, certains à plusieurs reprises.

 

         Je citerai d'abord ceux que nous devons faire chaque année et qui sont nécessaires pour la bonne conservation de notre patrimoine et pour l'accueil des enfants dans les meilleures conditions possibles :

-       débroussaillage et nettoyage au moulin

-       tonte du parc et du terrain au moulin

-       nettoyage des locaux

-       mise hors gel des canalisations pour l'hiver et remise en eau au printemps

-       lavage des draps, des couvertures, des duvets

-       tri du linge et du matériel de literie

-       mise en eau de la piscine et hivernage

-       peinture des bancs et tables d'extérieur

-       montage des marabouts, installation de l'électricité basse tension, des lits et casiers après nettoyage

-       et toute une série de menus travaux de réparation, de peinture, de lasure, de maçonnerie, etc, etc...

 

         Travaux  réalisés en 2018 :

-       poursuite de la mise aux normes des installations électriques

-       mise en place d'un nouveau système d'ancrage des marabouts

-       installation de nouveaux jeux au moulin

-       construction d'une passerelle au dessus du ruisseau

-       réfection du champ du moulin

-       peinture du hall d'entrée et des fenêtres du château

-       peinture des murs extérieurs de la chambre froide

-       peinture du réfectoire violet

-       installation de 4 armoires métalliques pour rangement divers

-       peinture fenêtres, portes extérieures et murs du bâtiment du bas

-       peinture du mur derrière les tentes

 

        

         Il est bien toujours difficile de chiffrer les économies réalisées grâce à ce bénévolat mais elles se montent assurément à plus de 40 000€.

 

         Comme on ne sait pas tout faire, on fait aussi appel au commerce et aux artisans locaux:

         - remplacement d'une pompe de la piscine

         - achat de 10 lits solides pour les marabouts

         - achat d'une machine à laver, d'un réfrigérateur

         - changement du moteur de la chambre froide

         - plantation d'arbres devant les préfabriqués

         - installation d'un chauffe-eau dans les sanitaires du château et d' un chauffe-eau relais pour la cuisine

         - changement des gouttières du château

         - changement d'une fenêtre de la cuisine et de la porte de la laverie

         - achat de jeux pour le moulin et de mobilier pour la bibliothèque.

         Tout cela représente une dépense de près de 20 000€.

 

La commission de sécurité qui est passée fin juin a jugé que tout était en conformité avec la loi.        

        

         Comme je vous l'avais annoncé lors de la dernière AG, nous avons  fait une demande de subvention d'investissement à la CAF de 25 000€ sur 3 ans. Cette subvention nous a été accordée en novembre dernier.

         Le gros chantier à venir est l'aménagement de la maison Domi avec une grange pour le rangement du matériel.

Nous envisageons l'achat d'un marabout, la location d'un véhicule, l'entretien des murs extérieurs, l'installation d'une douche dans la maison Domi, la pose de gouttières à l'arrière du bâtiment du bas, la rénovation des façades du bâtiment qui accueille les grandes filles,  l'aménagement de la grange Josserand et comme d'habitude une multitude de petits travaux d'entretien ou d'embellissement.

         Le dernier grand projet consiste à la création d'un parc naturel protégé au moulin. Marc Borel qui intervient depuis plusieurs années pour proposer des activités nature aux enfants est prêt à nous aider dans cette entreprise en particulier dans la recherche de subventions. Nous avons déjà pu acquérir de nombreux jeux grâce aux dons qui ont été recueillis lors des obsèques de Jean Pierre et Françoise Piétu. Nous remercions vivement toute la famille Piétu.

 Retour début du rapport moral

Perspectives d'avenir
         

Les projets ne manquent pas. Nous venons de déposer un dossier monté par Alain Louis avec une demande de subvention annuelle de 8 000 € sur 4 ans au Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) pour aller vers une colo zéro déchet non recyclable et des enfants écolo-actifs, avec pour objectifs que les enfants et les personnels aient acquis des comportements et des connaissances tout en s'amusant à repérer à quelle catégorie appartient un déchet en pratiquant le tri sélectif, en limitant la production de déchets et en agissant sur son environnement. Nous comptons aménager un lieu nature autour de l'ancien moulin près du "petit ruisseau" et acquérir du matériel de tri des déchets pour le parc de la colo.

 

         Le travail entrepris depuis 2015 en direction des municipalités, des travailleurs sociaux, des centres de loisirs, des entreprises, des écoles, voire des départements limitrophes, doit se poursuivre.

Rien n'est gagné d'avance.

 

         Comme chaque année, nous  avons fait imprimer 5 000 dépliants. Vous aussi, je vous invite à  nous aider à un meilleur rayonnement de notre œuvre de vacances. N'hésitez pas à vous servir en nous précisant leur destination pour éviter les doublons.

 

        

         Je veux  remercier tous les adhérents et donateurs de la colo (environ 80) qui nous ont versé près  de 5 000 € en 2018. Les sommes reçues sont déductibles des impôts à hauteur de 66%. Ils recevront un justificatif pour leur déclaration d'impôts en temps utile.

 

         Ainsi, grâce au travail de prospection réalisé, au bénévolat, aux adhérents et  donateurs, nous pouvons continuer à pérenniser une œuvre qui apporte beaucoup de bonheur à de nombreux enfants.

 

         Je terminerai en remerciant une nouvelle fois  la CAF du Cher, le Conseil Départemental du Cher, la JPA , le Secours Populaire, les communes qui aident les familles, la CGT qui nous accueille dans ses locaux pour la confiance qu'elle nous témoigne depuis le début.

 

         Je rappelle que les portes de la colo vous sont toujours ouvertes pendant les séjours et que vous y serez accueillis avec plaisir.

 

         Les cartes d'adhésion à l'œuvre de vacances de Péronne au prix de 20 € minimum sont à votre disposition. Merci de laisser vos coordonnées.

 

         Je vous remercie de votre attention en m'excusant d'avoir été un peu long et d'avoir abusé de données chiffrées comme d'habitude.

Michel SOBLAHOVSKY

Président de l’œuvre de vacances de Péronne



Retour début du rapport moral

Retour haut de page

 

RETOUR ACCUEIL